FANDOM


La faction purificatriceModifier


Originelle de la Caste du Pilon, elle en est une branche dissidente.

« Disside
Archive TEM 70

Insigne connu de la Faction Purificatrice

nte ? ». En effet, la Caste du Pilon reste brutale, tant dans sa gestion des défunts, que dans les pratiques d’anciennes traditions (utilisation de la Sainte Bubonneuse, et du Temple Metal Relique Géant).

Ce sont ces pratiques que la Faction Purificatrice refuse de poursuivre. Tournant le dos à ce groupuscule, elle décida de devenir autonome et d’apporter une nouvelle vision des choses : elle purifie les spectres, ne pillent pas les tombes et ne commercialisant pas les corps des terraformers morts.

Leur principal objectif est de combattre le mal noir, la douleur et la peur émanant des gisants. Consciente que ses bases restent celles du Pilon (gestion des kipinis – cimetières), elle redoute cependant tout conflit avec ses membres, puisqu’aux yeux de cet Ordre, les purificateurs sont considérés comme des traitres à abattre.

Ils semblent avoir compris le fonctionnement des cubes Karmiques. Ce qui leur permet, lors de la purification des spectres, de lutter avec férocité.

Néanmoins, ils sont victimes de leur réclusion : la lignée s’épuise, ne se renouvelant jusque là qu’entres membres de la Faction, elle cherche à présent du « sang neuf » pour redonner une vitalité à leur groupe et assurer une pérennité. Leur rôle reste cependant très mystérieux, et leur fonctionnement relativement primaire (ils sont volontaires, mais ont besoin d’organisation).

Les combattants sont coriaces, et peuvent foncer « tête baissée » lors des combats. Ce qui a souvent pour effet de réduire considérablement les troupes lors de leurs affrontements.

Des liens semblent avoir été crées avec Svante et la Forge Mère. Il s’agit là de la seule alliance connue à ce jour. Tout comme le seul contact établi avec le peuple de la Zone de Vivance une : lors de l’apparition de la machine de mort « Ioseb », le char destructeur, ils ont mis à jour le protocole Chostakovitch et encouragé les terraformers à entretenir les sirènes (disposées autour de l’engin). A cette seule occasion, les colons de la ZDV une ont pu « entrer en relation » avec les Purifiateurs, grâce au bâtiment prévu à cet effet où chaque volontaire s’est vu affecté un numéro de sirène. Donnant récompense à quiconque le ferait.

Leur langage est brusque, et il est possible de sentir toute leur méfiance grâce au seul timbre de leur voix.

Certains récits disent qu’ils peuvent se montrer extrêmement violents selon la situation.

D’autres histoires traduisent un altruisme mal exploité, une volonté qui aurait le mérite d’être apprivoisée et aidée.
Archive TEM 78

Feuille retrouvée sur le cadavre de l'apprenti Purificateur

Un jour, sur un cadavre d'un jeune Purificateur, a été retrouvé une notice, une liste de chose à faire pour obtenir la reconnaissance de ses pairs. Les indications permettent de jauger du niveau de l'importance de leurs rites.

Leur position reste donc à confirmer.